Mai 2016
Nouvelles du Neuro est un mensuel électronique relatant les activités à l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal.

Nouvelles

 

Mai 2016 - Mois de la sensibilisation à la sclérose en plaques

Le traitement et la recherche de la sclérose en plaques sont depuis longtemps au cœur des champs d’intérêt de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal, appelé plus simplement le Neuro, un membre illustre de l’Université McGill et du Centre universitaire de santé McGill. C’est d’ailleurs le Neuro qui a créé la première clinique de SP au Canada. Son personnel hautement spécialisé s’appuie sur les plus récentes données de recherche et méthodes de traitement, dans un cadre clinique axé sur l’innovation et le progrès. En savoir plus.

 

The Wounded Brain Healed - The Golden Age of the Montreal Neurological Institute, 1934-1984

The Wounded Brain Healed de William Feindel et Richard Leblanc a récemment été publié par les presses universitaires McGill Queens University Press.  L’ouvrage accompli avec amour qu’avait commencé le docteur William Feindel, décédé en janvier 2014, n’aurait pu être mené à bonne fin sans l’investissement personnel du docteur Richard Leblanc, ainsi que le soutien de nombreux bienfaiteurs privés et fidèles alliés. En savoir plus.

 

Des chercheurs utilisent l’optogénétique pour soulager la douleur en éteignant des neurones avec de la lumière

Le potentiel de la lumière comme solution très précise et non invasive aux analgésiques est plus apparent grâce aux travaux menés par Philippe Séguéla et des collègues de l’INM. Des chercheurs ont élevé des souris ayant une sensibilité à  la lumière dans les neurones du système sensoriel périphérique, connus pour être responsables de la transmission de la douleur. Les souris ont été modifiées génétiquement pour que des neurones spécifiques, les nocicepteurs Nav 1.8+, expriment des protéines appelées opsines qui réagissent à la lumière, une technologie connue sous le nom d'optogénétique. En savoir plus.

 

 

Des réactions du cerveau aux signaux auditifs détectées d’une source auparavant inconnue

Le Pr Robert Zatorre et des collègues de l’INM ont fait une découverte importante concernant le système auditif humain et la façon de l’étudier. Les résultats pourraient donner lieu à de meilleurs examens et diagnostics des troubles liés à l’ouïe. Emily Coffey, doctorante sous la direction de Robert Zatorre a détecté des réponses d’adoption de fréquence (RAF) provenant d’une partie du cerveau qu’on n’associait pas à de telles émissions. Les RAF sont des signaux neuronaux générés dans le cerveau lorsque nous entendons des sons. En savoir plus.

 

Les enjeux de l’éthique en médecine et de l’aide médicale à mourir

Dans le cadre de la semaine nationale de l’éthique de la santé, le Dr Eugene Bereza, directeur du Centre d’éthique appliquée du CUSM, a discuté des enjeux de l’éthique en médecine et de l’aide médicale à mourir dans les médias. Écoutez l’entrevue qu’il a accordée à Mutsumi Takahashi à CTV news et lisez l’article paru dans le National Post.

 


Pleins feux sur les donateurs

La philanthropie s’est révélée une force transformatrice pour le Neuro. Depuis huit décennies, la vision philanthropique et la générosité de nos bienfaiteurs permettent au Neuro de rester à la fine pointe de la recherche en santé et des soins aux patients.
Merci à tous de faire la différence.

 

Portrait d’une pionnière : Brenda Milner et son héritage de 65 ans au Neuro 

 

Alors qu’elle amorçait sa carrière à l’Institut neurologique de Montréal (INM) en 1950, la jeune diplômée Brenda Milner a reçu deux conseils : « rendez-vous aussi utile que possible » et « ne barrez la route à personne ». 

 

Après une brillante carrière de 65 ans, plus de 20 diplômes honorifiques, nombre de distinctions universitaires (dont le Prix Kavli 2014 en neurosciences) et des réalisations exceptionnelles en recherche novatrice, on peut avancer sans se tromper que la neuropsychologue de renommée mondiale a dépassé ces modestes lignes directrices initiales.

 

Lorsque la professeure Milner a commencé à travailler à l’INM, l’institution était à l’aube d’une ère moderne d’investigation dans les complexités du cerveau et du système nerveux. C’était l’euphorie de l’avènement des neurosciences et le Neuro, au premier plan, mettait au point une intervention chirurgicale pour les patients souffrant de crises épileptiques.

 

« Les neurosciences sont une grande réussite et le Neuro en fait partie », de dire madame Milner.

Aujourd’hui, madame Milner est professeure titulaire de la Chaire Dorothy J. Killam à l’INM et professeure au Département de neurologie et neurochirurgie de l’Université McGill. Elle a fait avancer considérablement la science en aidant des patients par ses découvertes au sujet du cerveau et de la mémoire. Ses travaux de recherche ont eu une influence profonde sur le développement de tests pour traiter des personnes atteintes de troubles neurologiques attribuables à un trauma ou à une maladie dégénérative, ou d’une maladie psychiatrique.

 

Comme de raison, madame Milner traite son don au Neuro avec la même rigueur clinique qui caractérise ses activités de recherche. Son legs sera affecté au programme concernant l’épilepsie, au profit de bourses pour les cycles supérieurs, un besoin ciblé dont elle sait qu’il bénéficiera considérablement du soutien des bienfaiteurs.

 

« Lorsque vous terminez votre doctorat et souhaitez continuer votre recherche, c’est vraiment très difficile », dit-elle.

 

À l’âge vénérable de 97 ans (elle attribue sa longévité à de bons gènes, un réseau social, un peu d’exercice et les avantages du bilinguisme), la professeure Milner pourrait bien se reposer sur ses remarquables lauriers – voire prendre sa retraite. Or ce n’est pas son genre et elle continue de faire preuve de la même ferveur dans son travail que lorsqu’elle a franchi les portes d’entrée du Neuro pour la première fois en 1950.

 

« C’est stimulant de voir l’évolution de la recherche », confie-t-elle.

 

Cette année, la Conférence annuelle Brenda Milner et la Journée de la neuropsychologie auront lieu le 9 mai.  La professeure Milner célébrera son 98e anniversaire en juillet.

 

Donate NowLe Neuro compte sur la loyauté de ses donateurs afin de parvenir à faire la lumière sur certains des troubles et maladies neurologiques parmi les plus terribles de notre époque, et pour aider les patients et leurs proches qui sont affectés. Votre don peut vraiment changer la donne en matière de soins neurologiques à l’avenir. Merci de votre générosité!

 


Liens avec la communauté

 

Les Amis du CUSM s’associent à des écoles de Montréal pour redonner aux hôpitaux communautaires

Le Défi Toonie des Amis du CUSM est de retour pour la quatrième année consécutive. Des écoles de

Montréal ont de nouveau décidé d’être de la partie et d’amasser des fonds au profit du Centre

universitaire de santé McGill. Le défi a permis d’amasser 5 400 $ jusqu’à présent cette année, ce qui

s’ajoute à un montant cumulatif de 42 000 $.

 

Des étudiants des cycles supérieurs du programme intégré en neurosciences de l’Université McGill ont permis à des élèves d’observer des neurones sous microscope et de toucher un véritable cerveau de vache. 

 

 

Le Défi caritatif Banque Scotia – Amasser des fonds au profit de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal

Le dimanche 24 avril 2016, la communauté du Neuro a pris part pour la deuxième année consécutive au Défi caritatif Banque Scotia. Plus de 40 personnes parmi le personnel, les étudiants, les patients et les bénévoles ont parcouru 5 km ou 21 km pour montrer leur soutien.

 

À ce jour, grâce aux efforts de nos 29 collecteurs de fonds et cinq équipes de financement, plus de 21 000 $ ont été recueillis au profit de la recherche et des soins aux patients au Neuro. Tous les dons amassés à l’occasion du Défi caritatif Banque Scotia visent à soutenir notre équipe exceptionnelle d’infirmières et d’infirmiers, de chercheurs, de cliniciens et d’étudiants qui travaillent sans relâche à élucider les mystères du cerveau et à traiter les personnes atteintes de troubles neurologiques qui dégradent la qualité de leur vie.

 

Bien que la course soit terminée, il n’est pas trop tard pour s’associer au défi! Vous pouvez encore aider le Neuro à atteindre son objectif en faisant un don directement par notre page de financement. Les contributions à l’événement sont acceptées jusqu’au lundi 23 mai.

 

Vente-bénéfice pour le programme de recherche sur les tumeurs au cerveau

Terri Morabito et Linda Carnevale, deux merveilleuses bénévoles dont les familles ont été éprouvées par le cancer du cerveau, ont visité le Neuro le 21 avril avec une sélection de chics sacs à main et accessoires offerts à des prix imbattables. Leurs visites semi-annuelles remportent toujours un énorme succès auprès des membres du personnel. Nous les remercions sincèrement de remettre à nouveau le produit de la vente pour soutenir le programme de recherche sur les tumeurs du Neuro!

 

Activité de financement Franco Di Giovanni

Le 12e événement annuel de financement Franco Di Giovanni le 9 avril a de nouveau été merveilleux pour une cause importante. Y ont pris part un grand nombre de personnes de l’Université McGill et de l’INM, notamment Pam et Rolando Del Maestro, Carlo Santaguida et son épouse, ainsi que des membres du laboratoire de simulation en neurochirurgie. Lina di Giovanni et son équipe se sont vraiment surpassées et le Neuro lui est très reconnaissant, ainsi qu’à sa communauté, pour leurs efforts au profit du nouveau Centre d’apprentissage et de recherche par simulation en neurochirurgie.

 

 

Nouvelles du Centre d’apprentissage et de recherche par simulation en neurochirurgie

Le Centre est maintenant en activité dans son nouvel emplacement à l’Hôpital Royal Victoria, de l’autre côté du pont de l’INM.  Des visiteurs des quatre coins du monde y viennent, ainsi que des résidents et des neurochirurgiens de centres internationaux, comme John Hopkins, Mount Sinai à New York, la AO Foundation de Zurich en Suisse, du Brésil, de Hong Kong, et de tous les centres du Québec de même que des universités Western, McMaster et Ottawa. Mark Sibthorpe a rencontré le groupe en vue d’un rapport intitulé Gamification of business processes resulted on Mint.com growing to 10 million users within 4 years. En savoir plus.

 


Pointe de mire

 

Le Dr Martin Veilleux

Nous sommes ravis d’annoncer que le docteur Martin Veilleux a accepté d’assumer les fonctions de directeur du laboratoire d’EEG à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal et de chef clinique, Épilepsie, mission en neurosciences, CUSM. Il succède au docteur François Dubeau.  La nomination prend effet immédiatement.

 

Le docteur Martin Veilleux est professeur adjoint en neurologie à l’Institut neurologique de Montréal et neurologue au service de l’Hôpital général de Montréal et l’Hôpital neurologique de Montréal. Après l’obtention de son diplôme de médecine (1979) de l’Université de Sherbrooke, il a effectué son internat et sa résidence en médecine au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) et à l’Hôtel-Dieu de Montréal en 1980 et 1981. Le Dr Veilleux a terminé sa formation en neurologie au CHUS en 1983, à la suite de laquelle il a effectué un postdoctorat en neurophysiologie à la Clinique Mayo (1983- 1986).

 

Veuillez vous joindre à nous pour remercier le Dr Dubeau du travail qu’il a accompli avec ardeur et accueillir le Dr Veilleux dans ses nouvelles fonctions.

 

Fêter nos bénévoles : une occasion de redonner

La Semaine nationale des bénévoles, du 10 au 16 avril, est l’occasion de souligner les mérites de ces personnes au grand cœur et de les remercier des innombrables façons dont elles s’investissent dans la société.

 

Depuis plus de huit décennies, les bénévoles contribuent de façon cruciale au succès du Neuro.  Ils l’aident notamment par leurs conseils experts, par la collecte de fonds, en visitant les patients et en faisant mieux connaître le Neuro et la recherche sur le cerveau en général. Durant cette semaine, nous avons mis à l’honneur quelques-uns seulement des nombreux bénévoles, passés et actuels, qui s’associent à nos réalisations, sur notre site Web et notre page Facebook.

 

Mille mercis à tous les bénévoles du Neuro de leurs efforts.  Pour en apprendre davantage au sujet du bénévolat, consulter ici.

 


Félicitations!

 

Attribution du premier prix de promotion des neurosciences du comité de mobilisation de l’ACN pour Mission Cerveau!

Le programme intégré en neurosciences (PIN) tient à féliciter l’équipe de Mission Cerveau qui a mérité le prix du comité de mobilisation de l’Association canadienne des neurosciences pour la « meilleure initiative étudiante de promotion des neurosciences auprès de la population ». Le comité de mobilisation de l’ACN s’est dit « vraiment impressionné par votre niveau d’organisation, le nombre d’élèves que vous touchez chaque année, et l’accessibilité du programme hors des grands centres urbains… Le groupe d’ambassadeurs et de porte-parole des neurosciences de Mission Cerveau McGill force l’admiration, et nous tenons à vous féliciter de vos efforts. L’ACN est très fière de vous remettre ce prix ».

 

Dans l’ordre habituel : la Pre Josephine Nalbantoglu (doyenne, études supérieures et postdoctorales), Kelly Smart (Mission Cerveau, Nord), Maxime Robert (Mission Cerveau, volet secondaire), et Falisha Karpati (Mission Cerveau, volet primaire).

 

Raphael Hotter, un élève du secondaire, a contribué à la découverte d’une méthode ayant le potentiel de diagnostiquer la maladie d’Alzheimer.  Raphael avait pour mentor le Pr Gassan Massarweh, directeur de l’installation du cyclotron et de chimie des radiations de l’INM.  Hotter, un jeune Montréalais que la science passionne et qui aspire à devenir neurochirurgien, travaille à mettre au point un médicament radioactif qui pourrait être combiné à la tomographie par émission de positons pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer, ainsi que d’autres maladies neurodégénératives. L’élève inscrit à la Herzliah High School de Côte-des-Neiges a remporté le prix de l’Institut neurologique de Montréal, le Prix de l’Ordre des chimistes, et le Prix de la plus haute distinction lors d’une expo-sciences régionale de Montréal; son projet figure parmi les 15 retenus pour représenter Montréal à une expo-sciences provinciale en avril. Ce sera la deuxième participation de Hotter à la compétition provinciale, lui qui a mérité la médaille d’or du Québec en 2015.

 

 

Lauréats des prix du concours d’essais William Osler de Pam et Rolando Del Maestro. Le Dr Del Maestro et son épouse, Pam, ont doté ces prix l’an dernier.  Les lauréats sont annoncés chaque année à l’occasion du Banquet Osler.

 

Neda Ladbon Bernasconi et Chris Pack ont chacun obtenu une bourse FRQS Chercheurs-boursiers – Seniors dans le plus récent concours.  Résultats

 

 

 

 

 

 

Rolando Del Maestro a reçu un « Man of the Year Award » de la Valtarese Foundation de New York le 3 avril. Cette récompense lui est attribuée pour avoir consacré sa carrière aux patients atteints d’une tumeur cérébrale, pour avoir été l’un des trois membres fondateurs de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales, pour avoir formé nombre des éminents neurochirurgiens du Canada dans le domaine de la neuro-oncologie et pour ses travaux de recherche, notamment nos actuelles études novatrices en simulation en neurochirurgie.

 

 

 

 

 

 


In Memoriam

 

John Edward Blundell M.D., (Cambridge) M.R.C.P., (Londres) F.R.C.S. (Angleterre.), né à Londres, en Angleterre, le 2 octobre 1920 de parents instituteurs, Ethel et Henry Blundell, est décédé le samedi 2 avril 2016 à Montréal. L’ont précédé dans la mort son frère aîné Philip, son épouse Betty (née Ball) et son fils Jeremy. Le Dr Blundell laisse dans le deuil ses filles Jennifer (Gerald) et Cathy (George), et de nombreux amis et collègues. Le Dr Blundell a eu une carrière brillante de plus de 30 ans au Canada, aux États-Unis, en Angleterre et en Autriche. Les premières fonctions qu’il a exercées ont été celles de chirurgien titulaire au service du Royal Army Medical Corps durant la Première Guerre mondiale dans le 48th British General Hospital à Graz, en Autriche. Il a ensuite effectué un postdoctorat en neurochirurgie au Children’s Memorial Hospital de Chicago en 1955. C’est à cette époque que le Dr Wilder Penfield l’a invité à déménager à Montréal, où il a été nommé neurochirurgien adjoint à l’Institut neurologique de Montréal et chargé de cours en neurochirurgie at l’Université McGill en 1958. En octobre 1961, il a été nommé directeur fondateur du Département de neurochirurgie à l’Hôpital de Montréal pour enfants, où il est resté jusqu’à sa retraite en 1990.  Source.


L’Institut et hôpital neurologiques de Montréal – le Neuro – est un centre médical universitaire unique qui se consacre aux neurosciences. Fondé en 1934, le Neuro a acquis une renommée internationale pour son intégration de la recherche, de ses soins exceptionnels aux patients et de sa formation spécialisée, essentiels à l’avancement de la science et de la médecine. À la fois institut de recherche et d’enseignement de l’Université McGill, le Neuro constitue l’assise de la mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill.  Pour tout renseignement, veuillez consulter leneuro.ca.

   

 



3801, rue University Street
Montréal (Québec) H3A 2B4
communications.neuro@mcgill.ca / 514-398-3873


You can change your communication preferences or unsubscribe from future mailings.