Exclos de cerfs de Virginie

16 ans de surveillance du trille blanc à la Réserve naturelle Gault

 

Frédérique Truchon mesure une feuille de trille blanc (Trillium grandiflorum) à l’intérieur d’un exclos de cerfs en 2019

Photo : Alex Tran

 

Voilà plusieurs dizaines d’années que les populations de cerf de Virginie (Odocoileus virginianus) dans la région augmentent. Les hivers plus doux et la disparition de la plupart des prédateurs naturels du cerf ont entraîné une baisse significative de son taux de mortalité. De plus, les femelles donnent souvent naissance à deux faons par an, quand les conditions sont propices. Résultat : dans beaucoup de secteurs, la population est plus dense que jamais, ce qui accentue la pression sur leurs sources de nourriture.

 

En 2006, Martin Lechowicz, Ph. D., alors directeur de la Réserve naturelle Gault, a vu dans le « baby-boom » du cerf une occasion d’amorcer un nouveau projet de recherche à long terme au mont Saint-Hilaire. Il voulait particulièrement observer l’effet de l’augmentation de la population de cerfs sur la végétation du sous-bois de cette forêt ancienne. À son initiative, un étudiant et quelques membres du personnel de la Réserve ont donc construit 32 exclos de cerfs. Mais qu’est-ce qu’un exclos, vous demandez-vous? C’est le contraire d’un enclos : il ne sert pas à garder les animaux à l’intérieur, mais bien à l’extérieur. Cet outil permet de comparer les végétaux protégés par les exclos et ceux qui poussent sans protection, dans la forêt. Et c’est cette comparaison qui nous fournit une estimation raisonnable de l’effet de la surpopulation du cerf de Virginie sur la santé de la forêt depuis 16 ans.

Maître chanteur

 

Cardinal à poitrine rose (Pheucticus ludovicianus)

Photo : Daniel Jauvin

 

Enfin revenu du Sud, le cardinal à poitrine rose emplit à nouveau la clairière et le fourré de son chant mélodieux. L’artiste a tout pour plaire. Le mâle, à la livrée noir et blanc avec un plastron vermillon des plus seyants, attire le regard à coup sûr. Il multiplie les occasions de faire ses vocalises, que ce soit à la poursuite de sa belle pendant la parade nuptiale ou quand il prend la relève de la couveuse au nid, se faisant même entendre à midi ou à minuit, des heures plus incongrues. La femelle au plumage brun rayé n’est pas en reste, poussant aussi la chansonnette, bien que plus discrètement.


Par Johanne Ménard, de la Société d’ornithologie de la Vallée du Richelieu. Pour découvrir les activités de la SOVDR et devenir membre : info@sovdr.org (Texte publié précédemment dans Nature sauvage, no 35)

Le 24 heures de science

6 mai et 7 mai 2022

 

Photo : Alex Tran

 

Découvrez la Réserve naturelle Gault, ce laboratoire vivant de l’Université McGill sous le thème L'environnement, c'est dans ma nature! Rencontrez nos scientifiques et découvrez comment la science peut nous aider à mieux comprendre notre environnement.

 

- Le vendredi 6 mai : Groupes scolaires inscrits à l'événement 24 heures de science uniquement.

- Le samedi 7 mai : Activités ouvertes au public au Lac Hertel.

 

Programme de la journée :

L’activité sera maintenue en cas de pluie.

Le bouleau à papier - Maskwamozi

Introduction aux plantes médicinales avec le spécialiste Abénaki Michel Durand Nolett

 

Le tronc blanc du bouleau à papier (Betula papyrifera) se distingue des autres espèces

Photo : Alex Tran

 

Le bouleau à papier (Betula papyrifera) obtient son nom de son écorce blanche qui a tendance à se détacher du tronc en « feuilles ». Les Abénakis récoltaient l’écorce du bouleau à papier au printemps pour fabriquer des récipients. Ces récipients étaient utilisés, entre autres, pour récolter de la nourriture et des plantes médicinales, mais aussi pour faire bouillir de l’eau! En effet, aussi longtemps qu’il y aura de l’eau dans le récipient, l’écorce du bouleau ne brûlera pas, explique monsieur Durand Nolett.

 

Le bouleau était également utilisé pour la fabrication de canot. Bien que les bouleaux qui poussent à la Réserve soient de taille respectable, cet arbre peut atteindre jusqu’à 25 m de haut. Monsieur Durand Nolett raconte que certains avaient un diamètre assez gros pour qu’une seule feuille d’écorce suffise pour faire un canot.

 

__________________________

Ce projet a été réalisé en partenariat avec le service des initiatives autochtones de l’Université McGill et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki. Veuillez noter que pour préserver l’équilibre de l’écosystème de la Réserve, toute cueillette d’un élément naturel est interdite.

-----

NOTE : Les connaissances et les pratiques traditionnelles des Abénakis dans la récolte de l'écorce ont pour objectif la préservation de la biodiversité. Sans ces connaissances, on recommande de s’abstenir de retirer l’écorce du bouleau. Le fait de retirer l’écorce peut créer une blessure à l’arbre équivalente à retirer une section de peau sur votre bras.

Version numérique de la carte annuelle

 

Photo : Anne-Sophie Nadeau

 

En mai, la carte annuelle de plastique sera remplacée par une carte numérique. Cette importante migration permettra de diminuer l'utilisation de plastique et de faciliter la lecture aux points d'accès. Cette carte numérique pourra être conservée en format PDF sur votre cellulaire.

Le processus de migration

Dans les prochains jours, tous les détenteurs de la carte annuelle recevront leur carte numérique dans un courriel générique de la part de odoo@reservegault.ca. La carte numérique pourra être présentée dès votre prochaine visite. Votre ancienne carte demeurera active jusqu'au 30 juin 2022.

Vous n'avez pas reçu votre carte numérique?

- Veuillez vérifier votre boîte de courriels indésirables.

Vous désirez conserver une version physique de la carte?

- À la réception de votre carte numérique, imprimez la sur papier ou présentez-vous au Pavillon d’accueil entre 9 h et 16 h pour obtenir une nouvelle carte en plastique avec le code QR.

Nouvelles en bref

 

Photo : Alex Tran

 

Fermeture temporaire de la passerelle de bois

Des travaux de restauration sur la passerelle de bois reliant les sentiers vert et rouge sont prévus à la fin mai et en juin. La passerelle sera fermée temporairement lors de ces travaux. Restez à l’affût de nos réseaux sociaux pour plus de détails.

 

Accueil de groupes scolaires et autres groupes organisés

La Réserve accueillera de nouveau les groupes scolaires et autres groupes organisés à partir du 16 mai, après la période de dégel. Une réservation en ligne est requise au préalable. Pour connaître la démarche à suivre ou obtenir de plus amples informations sur la tarification, visitez notre site Web.

 

Accès matinal

Du 1er mai au 15 septembre, les détenteurs de la carte annuelle pourront profiter de la beauté matinale des sentiers en accédant à la Réserve dès 7 h. Les toilettes du pavillon d’accueil et du gîte seront également accessibles. Le matin est un moment de tranquillité. Merci de préserver la quiétude du voisinage dans le stationnement ainsi que dans les sentiers.

Les héros de l'ombre

Reconnaissance de Marc-André Langlois, employé de la Réserve naturelle Gault

 

Photo : Université McGill

 

Le bicentenaire de McGill est l’occasion de souligner les contributions des employés de l’Université, celles d’hier comme celles d’aujourd’hui, qui soutiennent la mission d’excellence en recherche et enseignement.

 

Dans le cadre des festivités, Marc-André Langlois, régisseur de la Réserve naturelle Gault, est mis à l’honneur pour son soutien continu à l’Université. Depuis plus de 38 ans, Marc-André assure l'intégrité de la propriété, des infrastructures et des équipements de la Réserve.

Clin d’œil sur le passé

Premier pavillon d'accueil

 

Photo : Université McGill

 

Cette petite cabane à sucre est le premier pavillon qui sert d’accueil aux visiteurs de 1972 à 1983. En 1975, une excursion au mont Saint-Hilaire coûte 3 $ par véhicule. Aujourd’hui, ce petit bâtiment n’existe plus. En 1983, il a été remplacé par le pavillon d’accueil Alice Johannsen.

______________________ 

À propos de Clin d’œil sur le passé

Dans le cadre du bicentenaire de l’Université McGill, nous désirons, comme propriétaire et gardien de la Réserve naturelle Gault, publier chaque mois dans InfoGault, une photo qui raconte un moment de l’histoire de ce site naturel exceptionnel.

 

 

Réserve naturelle Gault

422, chemin des Moulins

Mont-Saint-Hilaire (Québec) J3G 4S6

Courriel

Téléphone : 450 467-4010

 

Cette infolettre est envoyée à votre demande par la Réserve naturelle Gault. Mettre à jour vos préférences ou vous désabonner.

 

This message was sent to you by Gault Nature Reserve.

Change your preferences or unsubscribe at any time.