Le lac Hertel, un laboratoire inestimable pour les chercheurs

 

Photo : Egor Katkov

 

Depuis quelques années, le lac Hertel est régulièrement affecté par la prolifération de cyanobactéries - aussi appelées algues bleu-vert. Les chercheurs ne comprennent cependant pas pourquoi. En effet, la croissance des cyanobactéries est généralement stimulée par un excès de nutriments, venant par exemple des eaux usées ou du ruissellement agricole. Toutefois, aucune de ces sources de nutriments n’alimente le lac Hertel. La situation pourrait aussi être due à l’augmentation des températures et des concentrations de CO2 ou encore au nombre d’oies qui se nourrissent dans les champs alentour et rejettent leurs fientes riches en nutriments dans le lac. Tous ces facteurs peuvent interagir en donnant lieu à des conséquences inattendues sur l’écosystème.

 

Pour comprendre comment ces différents effets et interactions touchent le phytoplancton et le zooplancton du lac Hertel, les chercheurs utilisent un quai flottant muni de plusieurs unités expérimentales appelées « mésocosmes ». Chaque mésocosme est un baril contenant plusieurs centaines de litres d’eau du lac, qu’on peut utiliser de toutes les façons souhaitées aux fins de la recherche.

Entente de partenariat entre la Réserve naturelle Gault de l’Université McGill et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki

Une collaboration qui souligne la valeur culturelle de la Réserve naturelle Gault


Photo : Alex Tran

 

Portés par un intérêt commun pour la protection des ressources naturelles et culturelles de la Réserve naturelle Gault, l’Université McGill et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki (W8banaki) ont conclu un partenariat qui incitera les membres de la Nation à se rendre à la Réserve Gault pour y pratiquer leurs activités culturelles.

 

Le mont Saint-Hilaire, dont le nom abénakis wigw8madensis signifie petite montagne en forme d’habitation, est situé sur le Ndakina, territoire ancestral de la Nation W8banaki. Ce site revêt une grande importance culturelle pour les Abénakis, qui s’en servent depuis longtemps comme d’un lieu de rencontre et d’échange.

 

Regardez la vidéo

Tout seul de sa gang

 

Passerin indigo mâle — Photo : Daniel Jauvin

 

Seul volatile d’un bleu si intense observé dans le sud de nos régions, le passerin indigo est le genre d’oiseau que les observateurs appellent de tous leurs vœux. Nicheur qui affectionne clairières, bocages et autres paysages buissonnants, ce cardinalidé est plutôt du genre solitaire, le mâle défendant âprement son territoire lors de la saison nuptiale et faisant alors entendre un chant aux tonalités variées. Se livrant à une parade des plus convaincantes, le fameux petit oiseau d’un bleu profond met tout en œuvre à cette période pour attirer une ou des femelles au plumage d’un brun chaleureux, plus foncé sur le dessous qu’en dessous.

 

Par Johanne Ménard de la Société d’ornithologie de la Vallée du Richelieu. Pour découvrir les activités de la SOVDR et devenir membre : sovdr.org. (Texte publié précédemment dans Nature sauvage, no 12)

Petits conseils pour une randonnée réussie

 

Photo : Réserve naturelle Gault

 

La Réserve Naturelle Gault offre plusieurs itinéraires de randonnée, quels que soient vos objectifs, votre expérience et votre rythme. Peu importe l’itinéraire que vous choisirez, voici quelques conseils de préparation qui pourraient transformer une sortie ordinaire en réussite.

Clin d’œil sur le passé

Connaissez-vous « le Gîte » ?

 

Photo : Société d’histoire et de généalogie Beloeil-Mont-Saint-Hilaire, collection Armand Cardinal

 

Cette bâtisse ancienne, située à deux pas du lac Hertel, vous offre en toute saison une salle de repos et l’accès à des installations sanitaires publiques. Si vous êtes un(e) habitué(e) de la réserve, vous avez sûrement fait une pause à cet endroit, que ce soit au début ou à la fin de votre parcours. Mais elle n’a pas toujours été située à cet endroit. Elle occupait jadis l’emplacement de la maison Gault (maison rouge à droite de la carte).

 

À sa retraite, le Brigadier Gault y habite une dizaine d’années. C’est en 1957 qu’il fait déplacer le gite à son emplacement actuel, face au lac près de la plage, afin de permettre la construction de la Maison Gault. Celle-ci sera terminée en 1958.


Ce joli bâtiment est composé également d’une unité d’hébergement utilisée principalement par les chercheurs et étudiants en saison estivale.

 

La photo historique, ci-dessus, présente le Gîte dans son emplacement initial, aujourd’hui occupé par la maison Gault.

 

À propos de Clin d’œil sur le passé

Dans le cadre du bicentenaire de l’université McGill, nous désirons, comme propriétaire et gardien de la Réserve naturelle Gault, publier chaque mois dans InfoGault, une photo qui raconte un moment de l’histoire de ce site naturel exceptionnel.

 

Grand public — Conférences gratuites en ligne

 

Dans le cadre des activités du bicentenaire de l’Université McGill, la faculté des sciences organise une série de mini-événements scientifiques en ligne tous les mois. Il s’agit d’une série de conférences auxquelles le grand public est invité à participer. La diffusion se fait en direct sans inscription.

 

Prochaine conférence
Le jeudi 8 juillet de 18 h à 19 h — Envisager un système alimentaire durable avec Graham MacDonald, professeur associé, département de géographie.

 

Consultez l’horaire des mini-événements scientifiques

 

Découvrez les activités organisées dans le cadre du Bicentenaire de McGill.

 

 

422, chemin des Moulins

Mont-Saint-Hilaire (Québec) J3G 4S6

Courriel

Téléphone : 450 467-4010

 

Cette infolettre est envoyée à votre demande par la Réserve naturelle Gault. Mettre à jour vos préférences ou vous désabonner.

 

This message was sent to you by Gault Nature Reserve. Change your preferences or unsubscribe at any time.